Planétarium

Le terme planétarium désigne le dôme présentant une reproduction du ciel avec ses constellations et ses étoiles1 et, par métonymie, le projecteur spécifique permettant de simuler le ciel sur un écran hémisphérique, de même que la salle où fonctionne ce projecteur, ou encore la structure organisée tout autour.

La tendance qui tend à se généraliser actuellement en France, notamment sous l’influence de l’Association des planétariums de langue française (APLF), est de désigner par planétarium un lieu de culture scientifique consacré à l’astronomie et pouvant comporter différents systèmes de projection du ciel étoilé.

Généralement un planétarium comporte une salle circulaire surmontée d’un dôme hémisphérique de quelques mètres de diamètre qui en est l’écran. Un système de projection permet d’y afficher la voûte étoilée, les constellations, le mouvement des planètes dans le ciel, etc. Actuellement, trois types de système coexistent : opto-mécaniques, numériques et hybrides.

Les projecteurs opto-mécaniques sont des merveilles de mécanismes d’horlogerie et de combinaisons optiques. Très reconnaissables puisqu’ils trônent au centre des planétariums, ils permettent une représentation du ciel visible depuis la Terre et d’accélérer les mouvements des différents corps célestes, grâce à une projection optique directe d’une ou plusieurs sources lumineuses.

Les systèmes numériques sont composés d’une part, d’un logiciel de simulation astronomique dit « 3D temps réel » et d’autre part, d’un affichage grâce à un ou plusieurs vidéoprojecteurs. Leur capacité à dépasser une vision géocentrique du monde (limitation des systèmes opto-mécaniques) et leurs possibilités pédagogiques incomparables expliquent pourquoi ils remplacent progressivement les projecteurs opto-mécaniques.

Les systèmes hybrides permettent d’utiliser le meilleur des deux systèmes : la finesse de la projection optique des étoiles vues depuis la Terre et l’apport pédagogique permis par le déplacement du spectateur parmi les planètes du Système solaire, dans le milieu interstellaire ou intergalactique.